jeudi

Baguettes au levain

Après avoir fait mon levain, il fallait bien le tester. Si vous avez lu mes folles aventures des derniers jours vous savez qu’il me fallut trois tests pour réussir ma baguette de pain. Si vous n'êtes pas un fidèle lecteur vous pouvez lire la naissance de mon levain sur ce lien Levain 

1er test

Pour ma première baguette j’ai mis 250g de farine T55 100ml d’eau, 50g de levain et un tout petit peu de sel. Le tout au petrin, puis en repos, puis en forme et encore un repos….
La pâte était plutôt difficile voir sèche.
Cuisson et le résultat était bon mais pas le résultat attendu que je vois sur de merveilleuse photo. Au niveau du goût il était très bon pour un pain sans sel…
Je me suis dit qu’il fallait peut-être que je sois plus rigoureuse dans ma préparation.

Ceci dit la baguette est partie très rapidement pour le plus grand plaisir de mes hommes !





2ème test
Pour ma deuxième baguette, plus sûre de moi j’ai testé pour 500g de farine en suivant la recette de oups la gourmande
Donc pour 500g de farine T55 j’ai mis 325 g d’eau 100g de levain et 2 cuillère à café de sel attention pas une petite cuillère !!
J’ai suivi ses recommandations à savoir par exemple mélanger d’abord la farine et l’eau laisser reposer puis ajouter le levain…. Bla bla bla
Au final mes baguettes étaient bonnes mais à l’inverse de ma première recette, la pâte était trop souple trop coulante collante, pas de forme.
Mais au final ces baguettes sont parties très rapidement et je pense avoir trouvé la bonne dose pour le sel.




3ème test
Ma troisième recette est celle que je vais garder.
Dans ma cuve j’ai mis 500g de farine T55 mes deux cuillères à café rases de sel. Je mélange avec une cuillère à soupe. J’ajoute 200ml d’eau température normale du robinet, je lance mon robot histoire de ne pas verser mon levain direct sur l’eau.
Donc après quelques tours j’ajoute 100g de levain. Comme il est assez liquide il y en a toujours plus de 100g mais ce n’est pas bien grave.
Maintenant je laisse tourner et je surveille ma pâte je l’arrête de temps en temps pour la toucher, et c’est là le plus difficile car j’ajoute de l’eau sans la mesurer c’est au touché et par petite dose. Le résultat doit être une pâte non collante, mais souple.
3ème test
Quand elle est comme ça je la laisse dans le bol et j’ajoute un torchon que j’ai mouillé.
Ma pâte repose 1h ou 2h.
Au bout de ce temps elle n’a pas doublé de volume mais elle a bien travaillé. Je la pose sur mon plan de travail et je l’écrase avec mon rouleau. Je la plie dans un sens puis dans l’autre, j’écrase à nouveau je retourne et je plie à nouveau.
Je fais ça dans un sens et puis dans l’autre, l’essentiel est de lui donner quelques plis.
Je divise en trois ma boule et je forme 3 baguettes.
Je couvre de mon torchon mouillé et je laisse encore reposer 1h ou 2h, je ne tiens pas vraiment compte du temps qu’il passe.
Quand je vois que ma pâte a réagi j’allume mon four à 230°C en laissant une plaque en bas.
Quand il est chaud j’entaille mes baguettes avec un cutter n’hésitez pas à couper !
Je verse un bon verre d’eau sur la plaque et j’enfourne vite mon pain.
J’ai mis 11 minutes histoire de voir le résultat et c’était parfait !
Quand j’ai sorti mes 3 baguettes j’ai exécuté la danse de la victoire tellement j’étais fière de mes baguettes !


Bientôt je vous livre ma recette des ficelles au seigle et au levain !  

Les ID'@ngelique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire