mercredi

La vie trépidente de mon levain

Si vous avez lu  la naissance de mon levain , vous attendez avec impatience la suite... c'est parti ! 

Une fois que mon levain était prêt j’ai testé une recette de baguette juste 250g de farine pour éviter de faire trop de gaspillage en cas de ratage… j’avoue très pessimiste au début de cette aventure.
Ma baguette étant cuite, je suis tombée sur mes fesses, ce n’était pas la baguette du siècle, mais un très bon test d’autant que je me suis plantée sur l’eau et le sel ! et je n’ai suivi aucune recette.
Mon deuxième test j’ai suivi à la lettre les consignes de oups la gourmande
Enfin à la lettre c’est un bien grand mot, ma farine était de la T55 et je n’ai pas mis de levure, pourquoi ? parce que ou je fais mon pain au levain ou je le fais à la levure. Je trouve que cela n’a aucun intérêt de faire un mélange. Même si ce mélange reste un grain de sable dans un océan.
Cette recette est plutôt liquide, la pâte s’étale, difficile de lui donner une belle forme… enfin au final j’ai décidé que le prochain test serait un mélange entre mes deux essais !

Pour en revenir à mon levain, il a très bien résisté à mon premier test, pour le deuxième j’ai racler les bords pour avoir mes 100g de levain…
Du coup plus de levain… Que faire ? tout recommencer…
Bien décidé à devenir une vraie boulangère j’ai mélangé 50g de farine de seigle + 50g d’eau et une ½ cuillère à café de miel. J’ai versé le tout dans mon pot qui contenait mon premier levain et encore les traces de son existence puisque je n’ai pas lavé le pot !
La magie a opéré, et docteur ID’@ngelique a sauvé le petit levain car le lendemain il y avait déjà plein de bulle et cette bonne odeur (moi j’aime bien).
En ce moment je nourris mon bébé avec 100g de farine et 100g d’eau.


Maintenant je suppose que vous voulez la recette de mes baguettes ? ce sera pour demain 

Les ID'@ngelique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire